Articles


Innovation urgent du secteur de la construction traditionnelle

Reportage du Président de Broad Group

Publié en mai 2014, 《Ré réfléchir la construction d ’infrastructures: “le sommet d’infrastructures mondial”, traduction partielle de la texte originale en anglais

La construction traditionnelle a les coûts élevés, elle est moins efficace et détruit l’environnement. Dans ce reportage, M. Zhang Yue a expliqué comment le secteur de construction peut changer.



M. Zhang Yue:le président et le CEO de Broad Group, est une personne qui aime fixer de grand objectifs. En mars 2010, Sa société « BSB BROAD »-une entreprise de construction en pré fabriquant les modules, a construit un bâtiment de 6 étages en une seule journée, ce bâtiment s’appelle « Broad Pavillon ». Désormais, il ne cesse pas de lancer les défis à ce rythme et a construit vingtaines d’autres bâtiments avec de nouveaux records de vitesse. Parmi ces bâtiments, il y a l ’hôtel « New Ark », un bâtiment de 15 étages a été construit en 7 jours. Il y a l’hôtel « T30 », un bâtiment de 30 étages a été construit en 15 jours. Son ambition récente est de construire une gratte ciel plus haut du monde. Il souhaite que cette gratte ciel de 202 étages nommée « Sky city » avec des structures en acier puisse résister un séisme de IX degré , et qu’elle soit aussi très économe en énergie. Les 90% de structures seront pré fabriquées en usine, les 10% vont êtres assemblées en chantier. A part de la vitesse incroyable, les plus importants pour Broad sont la conception durable et les procédures de pré fabrication. Selon Zhang Yue, ce genre de gratte ciel est une nouvelle méthode de redéfinir les villes et pour résoudre les conflits entre le développement et la protection d’environnement pendant l’industrialisation en Chine. En mars 2014, dans une interview avec David XU, le Directeur de Mckinsey à Shanghai, Zhang Yue a indiqué sa route de la construction durable, et a partagé ses idées sur le développement de la construction et l’infrastructure en Chine.


McKinsey:Aujourd’hui, quel est le plus grand défi du secteur de la construction et celui de l’infrastructure?


M. Zhang Yue:Globalement le secteur de la construction en Chine a une performance médiocre. Aujourd’hui, malgré que nous vivons dans une période de l’intelligence artificielle, nous n’avons toujours pas une modèle de construction innovante combinée de l’émission carbone basse et le pragmatisme. De l’ architecture de villes au développement d’infrastructure et aux travaux, de la consommation d’énergie à l’émission de pollution, tout le secteur ralentit le développement de notre temps. Je pense qu’il s’agit principalement de notre idée. Le secteur de la construction est un secteur de long terme. Moins d’erreurs peuvent détruire notre environnement et notre humanité, ce genre d’erreur peut souvent continuer de nous influencer pour dix ans, cent ans, même mille ans, en revanche, ce secteur n’a pas d’une idée pour long terme. Globalement le secteur de la construction en Chine a une performance médiocre. Aujourd’hui, malgré que nous vivons dans une période de l’intelligence artificielle, nous n’avons toujours pas une modèle de construction innovante combinée de l ’émission carbone basse et le pragmatisme. De l’architecture de villes au développement d’infrastructure et aux travaux, de la consommation d’énergie à l’émission de pollution, tout le secteur ralentit le développement de notre temps. Je pense qu’il s’agit principalement de notre idée. Le secteur de la construction est un secteur de long terme. Moins d’erreurs peuvent détruire notre environnement et notre humanité, ce genre d’erreur peut souvent continuer de nous influencer pour dix ans, cent ans, même mille ans, en revanche, ce secteur n’a pas d’une idée pour long terme.


McKinsey:Comment peut le secteur de la construction change l’idée?


M. Zhang Yue:Nous avons besoin de nous poser plus de questions sur les stratégies et les durées de long terme : Quels sont les objectifs de ce bâtiment ou de cet investissement ? Comment est-il associé avec l’environnement et la ville ? Comme influencera t-il la vie des être humain ? Combiens d’énergie consomme t-il ? Combiens de problèmes produira t-il dans la future ?


En Chine, la vitesse de l’urbanisation est incroyable. Si nous continuerons à développer avec cette vitesse, et ignorons l’environnement, nos enfants auraient beaucoup de problème dans la future. Nous devons prendre des mesures sur l ’architecture des villes, les travaux et les infrastructures, principalement sur les problèmes de consommation d’énergie. Dans les grandes villes, dans un côté nous consommons énormément d’énergie et polluions notre environnement, dans un autre côté, nous n’avons pas profité d’une vie de bonne qualité. En fait, en Chine, les parties d’intérêt sont capable de prendre des mesures pour long terme en construisant des villes économe en énergie.


McKinsey:Les nouvelles technologies de nos jours influencent tous les secteurs. Est le secteur d’infrastructure aussi influencé par ces nouvelles technologies ?


M. Zhang Yue:alheureusement, les secteurs de la construction et d ’infrastructure sont des exceptions. Les technologies de ces secteurs sont démodés et non innovantes. Beaucoup de travaux nécessitent que des ouvriers travaillent sur les chantiers, le coût de production est élevé, la durée des traveaux est longue. Par exemple, une gratte ciel nécessite 5 cinq an de travaux ou encore plus longtemps, en revanche, l’Empire State Buiding a été construit en seulement 13mois.


McKinsey:Pourquoi pensez-vous que ce secteur n’a pas assez d’innovation?


M. Zhang Yue:Deux raisons. Premièrement, l’urbanisation rapide en Chine a poussé d’énorme d’investissements dans le secteur d’infrastructure. En même temps, les nouveaux financements et des produits d’investissements portent aussi des fonds importants dans le secteur. Quand les demandes sont fortes, le marché est positif, dans cet environnement, nous ne sommes plus s enthousiasmes pour les nouvelles technologies. Car il est facile obtenir des bénéfices, nous sommes moins motivés pour l’innovation.


Deuxièmement, les règlements du secteur, qui manquent de flexibilités, empêchent des innovations. En Chine, nous avons trop de règlement et de lois qui empêchent des innovations, même des idées innovantes. Par exemple, les règlements du secteur de construction limitent les matières que nous pouvons utiliser, même l’épaisseur des matières. En conséquence, en Chine, tout secteur dépend des « normes ». Car tous les règlements concentrent sur ces « normes », les constructeurs vont sacrifier l’innovation, l’efficacité, la sécurité et la responsabilité. Si nous respectons aux normes, nous ne sommes pas responsables.



McKinsey:Selon vous, comment peut-on faire?


M. Zhang Yue:Pour moi, les pays occidentaux nous donnent de nouvelles modèles. Bien sûr, ils ont aussi des contrôles gouvernementaux, les normes sont aussi rigoureuses, mais les architectes et les ingénieurs qui signent les papiers, prennent leur responsabilité pour les constructions. Ils peuvent librement effectuer les recherches sur les produits et les technologies. Ce modèle encourage les innovations, augmente la qualité et la sécurité.


McKinsey:Le “Sky city” n’est pas le premier projet de la construction durable Broad. Depuis quand commencez-vous à la recherché sur la construction durable?


M. Zhang Yue:En 2008, après le séisme à Wenchuan, nous avons commencé à développer les technologies de la construction durable. Je m’intéresse au challenge pour changer les constructions traditionnelles. Nous faisons très attention à la sécurité de structure, à la qualité d’air, à l’économie d’énergie et aux matières durables. Dans le « sky city », nous allons utiliser 20cm d’isolation, quadruple vitrage, des ascenseurs qui produisent de l’électricité, les lumières LED, le système de cogénération BROAD et le système de filtration d’air, cette gratte ciel va 5 fois plus économe en énergie par apport aux autres bâtiments. En Chine, les pétons sont utilisés partout dans la construction, car c’est une matière aux normes que les constructeurs connaissent. La pluparts de structure dans le « Sky city » est en acier, si après des centaines d’années, nous devrons démolir ce bâtiment, nous allons réutiliser les aciers, c’est une ressource pour nos enfants.


McKinsey:Quand on utilise des produits et des matières économe en énergie, quel challenge apporte aux idées traditionnelles?


M. Zhang Yue:Un petit changement peut apporter un grand effet. Par exemple, l’isolation des murs et des fenêtres, ce n’est pas une technologie complexe qui nécessite beaucoup d’effort, pour la réaliser, la volonté est suffisante. Un petit investissement en isolation permet de 80%diminuer les dépenses en chauffage et en climatisation, et aussi de diminuer considérablement le coût total du bâtiment. Pourquoi effectuons-nous si peu de travaux en isolation ? Bref, c’est le problème de mentalité. L’isolation n’est pas dans leur esprit.


McKinsey:Quelles sont les différences de votre construction?


M. Zhang Yue:Les constructions traditionnelles sont comme des productions de voiture sont réalisées par une personne dans son garage, notre construction moderne est comme une chaine de fabrication. 90% de modules de notre construction durable sont fabriquées en usine, seulement 10% sont réalisées sur chantier. Les sols, les plafonds, des tuyaux, des câbles et des bouches du systè me de ventilation sont installés dans un module. Des murs, des portes et des fenêtres sont fabriqués aussi en usine, tous les modules sont transportés ensemble sur chantier.


McKinsey:Quels sont les avantages dans votre construction?


M. Zhang Yue:Notre construction n’est pas seulement rapide, le plus important est que l’efficacité atteint au maximum, et que le gaspillage atteint au minimum. Nous n’avons que 1% de déchets de construction, des bâtiments traditionnels produisent 30% de déchets. Car la plupart de fabrication est terminée en usine, et notre méthode aussi accélère les procédures sur chantier. Notre fabrication est concentrée en usine, en consé quence, les frais de transports et de logistique diminuent. Dans notre usine, nous avons plus de capacité de stocker des matières, en revanche, sur les chantiers, les places de stockage sont limitées, il nécessite de transporter des ciments et des aciers tous les jours. Globalement, notre construction maximise l’efficacité des ressources, des mains d’œuvres et de logistique.


McKinsey:Comme un nouveau arrivant de ce marché, vous montrez un nouveau modè le de business complètement différent. Quelle est la possibilité de copier ce modèle de construction?


M. Zhang Yue:Nous souhaitons, dans un pay comme la Chine où la population en ville ce cesse pas d’augmenter, et qui a une forte demande d’infrastructure, nous devons créer un modèle. Nous allons presenter notre technologie envers aux autres enterprises et aux constructeurs. Si le coût d’un bâtiment est élevé, son marché sera limité. Si le coût des main d’œuvres est élevé, ou le procédure de construction est lente, ce constructeur sera éliminé du marché. S’il est difficile de contrôler la qualité, ou les technologies sont complexes qui n écessite de beaucoup d’apprentissage, il sera difficile d’effectuer le projet. Aujourd’hui, nous avons arrivé de minimiser le coût au plus bas possible, et d’augmenter l’efficacité plus haute possible, il est facile de copier notre technologie.


McKinsey:Après l’achèvement des travaux, le « Sky city » va atteindre 202 étages, et 6 étages au sous sol. Il deviendra le plus haute gratte ciel du monde. Que signifie pour vous ?


M. Zhang Yue:Notre objectif de construire une plus haute gratte ciel du monde est pour transférer une idée, l’urbanisation ne peut pas sacrifier l’efficacité de notre terre et de nos ressources. Un bâtiment qui a plus d’étage, proportionnellement prend moins de place. D’ailleurs, le « sky city » est un quartier, il est composé par des habitations, des bureaux, des commerces et des espaces de loisir, il y aura une école, un hôpital et un grand jardin des plantes. Les occupants peuvent avoir tout ce qu’ils veulent. Imaginons si nous pouvons aller au travail ou à l’école à pied, notre ville sera très belle. Ce modèle de vie diminue les consommations d’énergie et de route, la quantité de voiture et des embouteillages. Selon notre calcule, le « Sky city » peut aider Changsha diminuer 20 millions tonnes de CO2. Nous sommes confiants que le « Sky city » va influencer très positivement la vie des citadins à Changsha, même pour la Chine et le monde.


Nous souhaitons que ce projet peut apporter trios révolutions: une révolution de technologie, une révolution de l ’efficacité d’énergie, et une révolution du modèle de contrôle dans le secteur de la construction. Si nous ne réagissons pas en montrant un modèle différent, ce secteur ne changera jamais. Je suis très conscient sur les grandes résistances devant moi, mais ma volonté est forte que ces résistances.


Broad Town, Changsha, Chine    Code postale 410138www.broad.comTél +86-731- 84086688Fax +86-731-84610087
Copyright©2017 Broad Group